Taux transfĂ©rable : plus que jamais d'actualitĂ© – CENTURY 21 Conseil Immobilier – Agence immobiliĂšre Ă  COURBEVOIE
Bienvenue chez CENTURY 21 Conseil Immobilier, Agence immobiliĂšre COURBEVOIE 92400

Taux transférable : plus que jamais d'actualité

Publiée le 07/07/2017

Cette option immunise les emprunteurs contre de futures hausses de taux en cas de nouvel achat immobilier. Une aubaine vu les conditions de crédit actuelles !

 

Prix encore sages, taux au plancher : si vous souscrivez un prĂȘt pour financer un achat immobilier dans les semaines qui viennent, assurez-vous que l’option « transfĂ©rabilité » figure bien au contrat.

 

Compte tenu du niveau actuel des taux - environ 1,20% sur 15 ans et 1,50% sur 25 ans - cette option vaut de l’or.

 

Elle vous permet de conserver les conditions du prĂȘt initial si vous achetez un nouveau bien quelques annĂ©es plus tard. En d’autres termes si dans 10 ans, les taux de crĂ©dit ont repris 1 ou 2 points, vous vous endetterez sur la mĂȘme base qu’en 2016.

 

Evidemment si, Ă  l’avenir, les taux franchissent de nouveaux records Ă  la baisse, vous aurez intĂ©rĂȘt Ă  laisser tomber la transfĂ©rabilitĂ© et Ă  contracter un nouveau prĂȘt. Mais cette hypothĂšse est peu vraisemblable. La probabilitĂ© de voir les taux remonter est plus forte que de les voir baisser.

 

Autre avantage de la transférabilité, lorsque l'on solde un crédit pour en contracter un nouveau, les frais s'accumulent : pénalités de remboursement anticipé, prise d'hypothÚques, frais de dossier exigés par le nouveau préteur, l'addition ne cesse de s'allonger. Rien de pareil avec la transférabilité : avec elle, vous ne paierez que des « frais de traitement ».

 

Outre le taux initial, l'assurance dĂ©cĂšs invaliditĂ© attachĂ©e au prĂȘt de dĂ©part est Ă©galement transfĂ©rable. Le montant des primes Ă©tant modulĂ© selon l'Ăąge et l'Ă©tat de santĂ© de l'emprunteur, cette transfĂ©rabilitĂ© peut s'avĂ©rer avantageuse.

 

Bon Ă  savoir : pour que votre crĂ©dit soit transfĂ©rable, il faut que le montant de votre future acquisition soit au moins Ă©gal au capital restant dĂ» sur le prĂȘt initial. Pour s’en assurer, votre banque pourra vous demander de lui fournir le compromis de vente du logement que vous occupez ainsi que celui du bien que vous convoitez.

 

Notre actualité